Le bénéfice net attribuable aux porteurs d’actions ordinaires avait été de 631 millions USD (0,77 USD par action diluée) au deuxième trimestre 2017 et 599 millions USD (0,73 USD par action diluée) au troisième trimestre 2016.

« Nous avons connu un trimestre solide, caractérisé par une croissance du chiffre d’affaires et un bon contrôle des dépenses », a déclaré la présidente du conseil et présidente-directrice générale, Kelly S. King. « Le chiffre d’affaires sur une base d’imposition comparable s’est élevé à 2,9 milliards USD, une hausse de 1,4 % par rapport au troisième trimestre de 2016 et le revenu net d’intérêts s’est chiffré à 38 millions USD en raison de la hausse des taux d’intérêt.

« Les dépenses totales pour le trimestre se sont élevées à 1,7 milliard USD et notre efficacité selon les PCGR (principes comptables généralement reconnus) était de 62,0 %, principalement en raison des frais de restructuration, alors que nous continuons d’optimiser notre structure », a déclaré Mme King. « Notre ratio de rendement ajusté depuis le début de l’exercice est de 58,3 %, ce qui est le plus bas niveau depuis quatre ans.

« Alors que la moyenne des prêts totaux a diminué de 1,1 % sur une base annualisée par rapport au trimestre précédent, les prêts principaux ont augmenté de 3,2 %, à l’exclusion des prêts automobiles principaux, des prêts hypothécaires résidentiels et les prêts PCI (purchased credit-impaired) qui diminuent comme prévu », a déclaré Mme King. « Nos crédits sont de très grande qualité, car les actifs et les prêts improductifs à 90 jours ou plus en souffrance ont été relativement stables et les pertes et profits nets ont été améliorés par rapport aux niveaux déjà bas.

« Nous sommes également heureux d’avoir réalisé des rachats de titres pour un montant de 920 millions USD au troisième trimestre », a déclaré Mme King. « Près de la moitié du montant inclus dans notre plan de capital a été approuvée à la fin du dernier trimestre et témoigne de la solidité de notre capital et de notre engagement à servir nos clients et nos collectivités, car nous générons des bénéfices à long terme pour nos actionnaires. »

Principaux éléments des performances au troisième trimestre 2017

  • Le chiffre d’affaires sur une base d’imposition comparable était de 2,9 milliards USD au troisième trimestre, en baisse de 41 millions USD par rapport au deuxième trimestre 2017
    • Le résultat net d’intérêts sur une base d’imposition comparable s’est élevé à 13 millions USD
    • La marge nette d’intérêts était de 3,48 %, en hausse d’un point de base ; favorisée par une hausse des taux
    • Le résultat hors intérêts a baissé de 54 millions USD en raison d’un plus faible résultat généré par les assurances
    • Le ratio des recettes provenant des cotisations était de 41,4 %, par rapport au 42,7 % du trimestre précédent
  • Les charges hors intérêts ont atteint 1,7 milliard USD, et sont donc restées relativement stables par rapport au deuxième trimestre 2017
    • Les charges de personnel ont baissé de 18 millions USD
    • Les frais de fusions et de restructuration ont augmenté de 37 millions USD
    • Le ratio de rendement PCGR était de 62,0 %, contre 61,0 % au trimestre précédent
    • Le ratio de rendement ajusté était de 58,3 %, contre 58,6 % au trimestre précédent
  • La moyenne des prêts et baux détenus à des fins d’investissements a atteint 142,7 milliards USD contre 143,1 milliards USD au deuxième trimestre 2017
    • La moyenne des autres crédits octroyés aux filiales a augmenté de 522 millions USD, soit de 13,2 % sur une base annualisée
    • La moyenne de la construction et du développement du CRE (immobilier commercial) a augmenté de 276 millions USD, soit de 28,0 % sur une base annualisée
    • La moyenne des prêts des financements des ventes a diminué de 670 millions USD, soit de 25,4 % sur une base annualisée
    • La moyenne des prêts immobiliers résidentiels a diminué de 468 millions USD, soit de 6,3 % sur une base annualisée
  • La moyenne des dépôts s’est chiffrée à 157,4 milliards USD contre 160,3 milliards USD pour le deuxième trimestre 2017
    • La moyenne des dépôts non porteurs d’intérêts a augmenté de 916 millions USD, soit 6,9 % sur une base annualisée
    • La composition des dépôts a été renforcée, la moyenne des dépôts non porteurs d’intérêts représentant 34,0 % du total des dépôts, contre 32,8 % le trimestre précédent
    • La moyenne des dépôts porteurs d’intérêts a diminué de 3,8 milliards USD et les coûts ont été de 0,35 %, soit une hausse de cinq points de base par rapport au trimestre précédent
  • La qualité des actifs continue à s’améliorer
    • Les prêts non productifs représentaient 0,42 % des prêts détenus à des fins d’investissements, soit une baisse d’un point de base par rapport au trimestre précédent
    • Les prêts enregistrant un retard de paiement de 90 jours ou plus et demeurant exigibles représentaient 0,35 % des prêts détenus à des fins d’investissements, contre 0,34 % au trimestre précédent
    • Les prêts enregistrant un retard de paiement entre 30 et 89 jours et demeurant exigibles ont représenté 0,69 % des prêts détenus à des fins d’investissements, contre 0,61 % au trimestre précédent
    • La provision pour ratio de couverture des pertes sur prêts était de 2,44 fois les prêts non productifs détenus à des fins d’investissement, contre 2,43 fois au trimestre précédent
    • La provision pour pertes sur prêts et baux était de 1,04 % des prêts détenus à des fins d’investissements, soit une légère hausse par rapport au trimestre précédent
  • Les niveaux des capitaux sont restés solides à tous les niveaux
    • Le ratio entre les actions ordinaires de catégorie 1 et les actifs pondérés en fonction des risques était de 10,1 %
    • Les fonds propres à risque de catégorie 1 se sont élevés à 11,8 %
    • Le total des fonds propres était de 13,9 %
    • Le capital à effet de levier était de 9,9 %

Présentation des résultats et résumé des performances trimestrielles

Pour écouter en direct la conférence téléphonique sur les résultats du troisième trimestre 2017 de BB&T à 8 heures (heure de l’Est américain) aujourd’hui, veuillez composer le 866-519-2796 et saisir le code de participant 885781. La présentation qui sera utilisée pendant la conférence téléphonique sur les résultats est disponible sur notre site web à l’adresse https://bbt.investorroom.com/webcasts-and-presentations. Des rediffusions sur la conférence téléphonique seront disponibles pendant 30 jours en composant le 888-203-1112 (code d’accès 4313363).

La présentation, y compris une annexe rapprochant les informations hors-PCGR, est disponible sur https://bbt.investorroom.com/webcasts-and-presentations. Le résumé des performances trimestrielles du troisième trimestre 2017 de BB&T, qui contient des états financiers détaillés, est disponible sur le site de BB&T à l’adresse https://bbt.investorroom.com/quarterly-earnings.

À propos de BB&T

BB&T est l’une des plus grandes sociétés de holding de services financiers des États-Unis, avec 220,3 milliards USD d’actifs et une capitalisation boursière de 37 milliards USD au 30 septembre 2017. S’appuyant sur une longue tradition d’excellence dans le secteur des services bancaires à la collectivité, BB&T offre une large gamme de services financiers, parmi lesquels des services de banque de détail et de banque commerciale, d’investissements, d’assurances, de gestion de patrimoine, de gestion d’actifs, de prêts immobiliers, de banque d’affaires, de marchés des capitaux et de prêts spécialisés. Basée à Winston-Salem, en Caroline du Nord, BB&T gère plus de 2 100 centres financiers répartis dans 15 États et à Washington, D.C. Figurant au Fortune 500, BB&T est régulièrement reconnue pour son service exceptionnel à la clientèle par Greenwich Associates dans la catégorie des services bancaires destinés aux petites entreprises et au marché intermédiaire. Des compléments d’information sur BB&T et sa gamme complète de produits et services sont disponibles sur BBT.com.

Les ratios de fonds propres sont préliminaires.

Ce communiqué contient des informations financières et des mesures de performance déterminées par des méthodes différentes des principes comptables généralement reconnus (« PCGR ») aux États-Unis. La direction de BB&T utilise ces mesures « hors-PCGR » dans son analyse des performances de l’entreprise et de l’efficacité de ses opérations. La direction estime que ces mesures hors-PCGR permettent de mieux comprendre les opérations en cours, améliorent la comparabilité des résultats avec les périodes antérieures, et démontrent les effets d’éléments significatifs au cours de la période actuelle. L’entreprise estime qu’une analyse significative de sa performance financière nécessite une compréhension des facteurs qui sous-tendent cette performance. La direction de BB&T considère que ces mesures financières hors-PCGR constituent des informations utiles pour les investisseurs. Ces informations ne doivent pas être considérées comme un substitut des autres mesures financières déterminées conformément aux PCGR, et elles ne sont pas nécessairement comparables aux mesures de performance hors-PCGR pouvant être présentées par d’autres entreprises. Les types de mesures hors-PCGR utilisées dans ce communiqué de presse sont les suivants :

  • Le ratio de rendement ajusté est une mesure hors-PCGR, dans la mesure où il n’intègre pas les gains (pertes) sur les titres, l’amortissement des actifs incorporels, les frais de fusion et de restructuration, ainsi que d’autres éléments sélectionnés. La direction de BB&T utilise cette mesure pour analyser les performances de l’entreprise. La direction de BB&T estime que cette mesure permet de mieux comprendre les opérations en cours, améliore la comparabilité des résultats avec les périodes antérieures, et démontre les effets de dépenses et gains importants.
  • Les actions ordinaires corporelles et les mesures connexes sont des mesures hors-PCGR qui excluent l’impact des actifs incorporels et l’amortissement s’y rattachant. Ces mesures, acquises ou développées en interne, sont utiles pour évaluer la performance d’une entreprise de manière régulière. La direction de BB&T utilise ces mesures pour évaluer la qualité du capital et les rendements relatifs aux risques du bilan, et estime que les investisseurs pourront les trouver utiles dans le cadre de leur analyse de l’entreprise.

Un rapprochement entre ces mesures hors-PCGR et la mesure PCGR la plus directement comparable est inclus dans le résumé des performances trimestrielles du troisième trimestre 2017 de BB&T, qui est disponible sur BBT.com.

Le présent communiqué de presse contient des « énoncés prospectifs » au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995, en ce qui concerne la situation financière, les résultats d’exploitation, les plans commerciaux et la performance future de BB&T. Les énoncés prospectifs ne sont pas fondés sur des faits historiques, mais représentent au contraire les attentes et les hypothèses de la direction concernant l’activité de BB&T, l’économie, et d’autres conditions futures. Dans la mesure où les énoncés prospectifs se réfèrent à l’avenir, ils sont assujettis à des incertitudes et risques inhérent(e)s, ainsi qu’à des changements de circonstances difficiles à prévoir. Les résultats réels de BB&T peuvent différer sensiblement de ceux envisagés dans les énoncés prospectifs. Des termes tels que « anticipe », « croit que », « estime », « s’attend à », « prévoit », « a l’intention de », « planifie », « projette », « peut », « fera », « devrait », « pourrait », ainsi que d’autres expressions similaires visent à identifier ces énoncés prospectifs. Ces énoncés sont assujettis à des facteurs susceptibles de faire varier sensiblement les résultats réels des résultats prévus. Bien que l’exhaustivité de la liste des risques et incertitudes ou des facteurs de risque ne soit nullement garantie, les facteurs importants susceptibles de faire varier sensiblement les résultats réels des résultats énoncés dans les énoncés prospectifs incluent, sans toutefois s’y limiter, les facteurs suivants, ainsi que les risques et incertitudes abordé(e)s plus en détail dans la Rubrique 1A intitulée « Risk Factors » (Facteurs de risque) de notre Rapport annuel déposé sur le Formulaire 10-K pour l’exercice clos le 31 décembre 2016, ainsi que dans tous les dépôts ultérieurs de BB&T auprès de la Securities and Exchange Commission :

  • la conjoncture économique générale ou sectorielle, tant sur le plan national que régional, pourrait être moins favorable que prévue, ce qui entraînerait, entre autres, une détérioration de la qualité du crédit et/ou la baisse de la demande de crédit, d’assurance ou d’autres services ;
  • les perturbations sur les marchés financiers nationaux et internationaux, notamment l’impact d’une dégradation des obligations du gouvernement américain par l’un des organismes de notation, les conditions d’instabilité économiques ou liées à la récession en Europe, la possible sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne et le ralentissement économique en Chine ;
  • les évolutions de l’environnement des taux d’intérêt, notamment les taux de change déterminés par la Réserve fédérale, ainsi que les réévaluations des flux de trésorerie qui pourraient réduire la marge d’intérêt nette et/ou les volumes et les valeurs des prêts conclus ou détenus, ainsi que la valeur d’autres actifs financiers détenus ;
  • les pressions de la concurrence parmi les institutions dépositaires et autres institutions financières pourraient augmenter de manière significative ;
  • des changements législatifs, réglementaires ou comptables, notamment les changements résultant de l’adoption et de la mise en œuvre de la loi Dodd-Frank, pourraient nuire aux activités dans lesquelles la société BB&T est engagée ;
  • les autorités fiscales locales, nationales ou fédérales pourraient adopter des positions fiscales défavorables pour BB&T ;
  • les notations de crédit de BB&T pourraient être revues à la baisse ;
  • des changements défavorables pourraient se produire sur les marchés des titres ;
  • les concurrents de BB&T pourraient disposer de ressources financières plus importantes ou développer des produits leur permettant d’être plus compétitifs que BB&T, et ils pourraient être assujettis à d’autres normes réglementaires que BB&T ;
  • les risques liés à la cybersécurité, incluant le « déni de service », le « piratage » et le « vol d’identité », pourraient nuire à la réputation ou à la performance économique et financière de BB&T, et BB&T pourrait être responsable des pertes financières encourues par des tiers en raison de violations de données partagées entre les institutions financières ;
  • les catastrophes naturelles ou autres, y compris les actes de terrorisme, pourraient nuire à BB&T, en perturbant significativement les opérations de BB&T, ou la capacité ou la volonté des clients à accéder aux produits et services de BB&T ;
  • les coûts relatifs à l’intégration des affaires de BB&T et ses partenaires de fusion pourraient être plus importants que prévu ;
  • l’échec de la mise en œuvre de plans opérationnels et stratégiques, notamment la capacité à conclure et/ou à intégrer avec succès des fusions et acquisitions, ou à atteindre pleinement les économies de coûts ou la croissance du chiffre d’affaires relatives aux fusions et acquisitions dans les délais prévus, pourrait avoir une incidence négative sur la situation financière et les résultats d’exploitation ;
  • des litiges significatifs et des procédures réglementaires pourraient nuire considérablement à BB&T ;
  • la résolution défavorable de procédures réglementaires ou d’autres réclamations, ou d’investigations réglementaires ou gouvernementales, ou d’autres requêtes pourrait engendrer une publicité négative, des protestations, des amendes, des pénalités, ou des restrictions sur les opérations de BB&T ou sur sa capacité à étendre ses activités, ainsi que d’autres conséquences négatives, autant d’éléments susceptibles de porter préjudice à la réputation et d’avoir un impact défavorable sur la situation financière et les résultats d’exploitation de BB&T ;
  • les risques résultant de l’utilisation extensive de modèles ;
  • les mesures de gestion des risques pourraient ne pas être pleinement efficaces ;
  • l’attrition de dépôts, la perte de clients et/ou de chiffre d’affaires à la suite de la finalisation des fusions/acquisitions pourraient être plus importantes que prévu ;
  • des coûts supérieurs à ceux prévus, liés aux infrastructures de technologies informatiques ou l’impossibilité de mettre en œuvre avec succès les améliorations futures des systèmes pourraient engendrer des conséquences négatives sur la situation financière et les résultats d’exploitation de BB&T, et occasionner des coûts supplémentaires importants pour BB&T ; et
  • des interruptions généralisées des systèmes, causées par la défaillance de systèmes internes critiques ou de services critiques fournis par des tiers, pourraient engendrer des conséquences négatives sur la situation financière et les résultats d’exploitation de BB&T.

Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment aux présents énoncés prospectifs, qui ne valent qu’à la date de ce rapport. Les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux exprimés ou suggérés par tout énoncé prospectif. Sauf si la loi ou la réglementation l’exige, BB&T rejette toute obligation de publier une révision ou une mise à jour d’un énoncé prospectif pour quelque raison que ce soit.

SOURCE BB&T Corporation

Related Links

http://www.bbt.com

Powered by WPeMatico